Archives pour juin 2012

glisser,rattrapage,noyée

IMG_3544

La salle est une piscine, chacun y rentre dans l’espoir de sauter à l’eau puis avoir la tête hors des flots durant une heure.Mais beaucoup ne savent pas nager ou comme moi se débrouille avec les pieds

Certains se noie d’entrée d’avoir été humilié, d’autre phobique attendent le bassin avec appréhension.

Peut être même que tout les bruits sont ressemblant, on entend les lourdes pensées glisser sur le carrelage mouiller du vestiaire.On entend le public se rassembler pour parler et enfiler leur dernières connaissances sous un haut plafond couvert de buée.

Puis les sujets arrivent déjà, nous entrons dans le grand bassin et après avoir déposer les serviettes sur le rebord le silence gagne les places.Le frottement des chaises sur le sol perlé de goutte d’eau indique la frustration, l’excitation que le devoir apporte. Cette douce et calme marée est trompeuse elle ne fait pas flotter, le sel y manque ainsi que les chaussés. Et chaque moment, un mouvement, ramène vers le fond.

Je me suis toujours senti à l’aise dans l’eau.

Pourtant les calculs et problèmes versés sur la table trouble l’eau. Et de peur la sensation confortable m’échappe ainsi que mes bagages. Peut être alors dans la langue maternelle et le prochain bassin je cesserai enfin de faire couler de l’encre pour rien.

\ »simming\ » par Emilie Simon

 

 

 

 

 

take a cofee..

take a cofee.. Snapshot_20120618_11

Et pour commencer la fin de l’album.

L’heure est une invention humaine,
Et si le temps nous manquait à présent,
Le passé serai fané, l’hiver respirerait la franche brise des matins d’automne
Et le monde tournerait carré .
Alors, quand, peut nous manquer, les secondes filerons
Et les pierres sonnerons les émois du mois de mai.
Et le temps se retournera, prévenant dorénavant l’heure d’avant.
C’est du bruit clinquant des aiguilles de la roue que je repère le nord du sud
 Remplacé sur les pavés rugueux,
Poussiéreux , du temple de la fortune.
Pourtant de ce trépied l’homme aperçoit le vide béant de l’immense Chronos
Qui d’un oeil  orgueilleux, lui rend son regard
Et d’un air mal heureux à contre coeur remonte encore.
Les pendules zélés s’agitent dans des pensées mortel qui à défaut de ne vivre qu’au présent,
Se crée l’illusion fortuite du mouvement du temps.
Mais enfin soyez s’il vous plait les minutes sont comptées!

Juste une porte

De l’autre côté de ce miroir la porte est à l’envers."libre arbitre"


Et le flux

bonjour, je ne suis pas moi, mais c'est pourtant là que j'irai me chercher lorsque le temps sera à la réflexion, à la musique, aux semi-teintes etc Pour beaucoup je suis née, et je le pense aussi, ce que je ne vois plus ce sont mes reflets dans l'eau. Alors tentons une description: pale, mâle, pèle, mêle, grande non voire normale en fait. un portrait physique ne me convient pas. dire ce que j'aime; tout le monde le dis maintenant mais il y a beaucoup de chose; arts, musique, film, sushi, bref les arbres aussi les temps pluvieux et mon ennemi: les insomnies. Un discours décousue en vaut bien deux tu l'aura, je ne sait pas écrire pourtant beaucoup a dire. Bonjour, je ne suis pas ..

ce n’est jamais l’heure

juin 2012
L Ma Me J V S D
    juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Samublog |
Joy369 |
Iwannabeperfect |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Laviedagathe
| Je mange donc je suis
| Everybodyneedslove